10 trucs pour bien photographier la lune

Savez-vous ce qu’est une super lune? Elle apparaîtrait 14% plus grosse que d’habitude et 30% plus brillante. Ce phénomène, qualifié de « superlune », n’a pas eu cette ampleur depuis 1948 et ne se reproduira pas avant 2034. Cette super lune m’a donc donné une idée d’article: 10 trucs pour bien photographier la lune.

Truc #1: Stabilisez l’appareil photo

Pour avoir une netteté maximale et une stabilité vous permettant de photographier à 100 ISO, le trépied demeure votre meilleure option. Que vous utilisiez un petit trépied de chez Walmart, un trépied haut de gamme ou bien un sac de lentilles, vous devez impérativement stabiliser l’appareil. De plus, je ne pourrais que trop vous recommander d’utiliser une télécommande, de désactiver le stabilisateur de l’objectif et d’activer la fonction de verrouillage du miroir avant la prise de photo. Tout cela dans le but de diminuer toute vibration pouvant altérer votre photo.

Truc #2: Utilisez un téléobjectif

Un téléobjectif est un objectif dont la focale est égale ou supérieure à 80mm. Mais cette focale ne suffit pas, car la lune est beaucoup trop loin. Envisagez d’utiliser un téléobjectif d’au moins 200mm, mais si votre budget le permet (ou bien louez-le), un 600mm procurera un rapprochement plus que suffisant.

Super lune - Novembre 2016

Super lune – Novembre 2016
1/160 à f / 8,0, ISO 100
200mm (70-200mm)

Truc #3: Effectuez la mise au point manuellement

L’appareil sera incapable d’effectuer une mise au point sur un astre aussi lumineux qu’est la lune. Désengagez l’autofocus sur l’objectif et réglez le foyer manuellement en tournant la bague de mise au point.

Truc #4: Anticipez l’emplacement de la lune

Il existe une panoplie de sites Internet et d’applications pour téléphones intelligents et tablettes qui vous indiqueront à l’avance où se trouvera la lune pour chaque heure ainsi que ses phases. Avec cette information, vous pourrez définir à l’avance un meilleur cadrage qui fera de votre photo une véritable œuvre d’art.

Voici deux applications qui donnent d’excellents résultats sur la position de la lune:

  • The Photographer’s Ephemeris disponible en application, mais aussi accessible gratuitement  à partir d’un PC
  • PhotoPills permet d’utiliser une réalité virtuelle pour voir où se trouvera la lune, et ce même en plein jour.

Truc #5: Composez avec classe

Ainsi, comme vous pouvez prévoir l’emplacement exact de lune, vous pourrez aisément anticiper une composition qui sortira de l’ordinaire. N’hésitez pas à ajouter des éléments dans votre composition comme des montagnes, des nuages, une forêt ou une vieille ferme. Ou bien pourquoi ne pas saisir la lune dans le reflet d’un lac? Soyez créatif!

Truc #6: Utilisez le mode manuel « M »

Vous devez absolument utiliser le mode manuel de votre appareil sans quoi, ce dernier cherchera à éclaircir le ciel noir et surexposé à tout coup la lune. Ne laissez pas l’appareil dicter vos réglages et prenez le contrôle!

Truc #7: Ouvrez petit et voyez clair

Comme je l’expliquais dans mon article sur l’Ouverture du diaphragme et profondeur de champ, pour avoir un sujet net, vous devez fermer le diaphragme. Envisagez une ouverture comprise entre f/8 et f/11 sur capteur APS et entre f/11 et f/16 sur plein format pour bien saisir tous les détails des cratères de la lune.

Truc #8: Réglez vos ISO

Jusqu’ici, vous avez suivi tous les conseils précédents, c’est-à-dire que votre appareil est bien stabilisé, l’ouverture est réglée et il ne reste que deux paramètres pour obtenir une bonne exposition: ISO et Vitesse. Je vais éviter de tourner autour du pot, réglez l’ISO à 100 pour obtenir le plus de détails et le moins de bruit, surtout dans les endroits sombres de l’image.

Truc #9: Utilisez une vitesse supérieure à 1/100e

La lune est un objet céleste qui se déplace rapidement autour de la terre. En effet, la lune effectue une orbite autour de notre planète à la vitesse moyenne de 1 023 mètres par seconde (environ 3 682 km/h). La distance nous séparant de celle-ci rend cette vitesse imperceptible à l’œil nu, mais votre appareil percevra ce mouvement si vous descendez trop votre vitesse. En tenant compte de vos réglages précédents (ouverture et ISO), appliquez une vitesse supérieure à 1/100e de seconde et le tour est joué!

Truc #10 : Pratiquez!

Depuis des millénaires, notre lune brille dans les cieux. Le cycle lunaire s’effectue tous les 29 jours et demi. Ainsi, pendant un cycle la lune apparaît sous différence phase: nouvelle lune, croissant, quartier, pleine lune. Vous aurez donc amplement l’occasion de saisir cet astre dans de nombreuses compositions. N’hésitez donc pas à sortir votre appareil aussi souvent que vous le pourrez.

Lune rouge

Lune rouge avec éclipse lunaire du 27 septembre 2015
1.6s à f / 2,8, ISO 100
200mm (70-200mm)

Petit exercice

  1. Observez comment réagit votre appareil. D’abord, configurez-le en mode priorité à l’ouverture (A/Av) puis ouvrez le diaphragme jusqu’à f/11. Configurez les ISO à 100. Pointer la lune et déclenchez! Que voyez-vous?
  2. Maintenant, allez en mode manuel (M), configurez l’appareil ainsi: 1/160 à f/11, ISO 100. Si l’image est trop sombre, ouvrez à f/8 ou bien diminuez la vitesse à f/125.

Avez-vous remarqué une différence notable entre l’appareil en mode semi-automatique avec priorité à l’ouverture et vos configurations en mode manuel?

Vous avez aimez cet article? Partagez-le!Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire